Engagements ESG

slash audacia

Enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance

slash audacia

Audacia est conscient des nouveaux défis sociaux et environnementaux qui s’imposent aux acteurs du financement du Capital Développement.

À ce titre, Audacia développe une approche globale des enjeux ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Depuis sa création en 2006, Audacia a fait le choix de l’investissement productif en finançant le développement de PME familiales et locales, participant ainsi à la création d’emplois en France (+ 10% en moyenne annuelle).

En outre, Audacia est depuis décembre 2019 signataire des Principles of Responsible Investment (PRI), label mis en place par l’Organisation des Nations-Unies. Audacia applique cette politique ESG à trois niveaux :

1 | Au sein de la société de gestion

Le comité de direction veille à ce qu’Audacia intègre dans son fonctionnement les problématiques ESG :

  • En suivant de près les travaux du responsable ESG
  • En mettant en place des procédures adéquates
  • En participant aux activités et commissions ESG de ses associations partenaires
  • En validant les reportings à destination des PRI

2 | Dans les phases de sélection des nouveaux investissements

En phase de due diligence, Audacia attache un souci particulier à la structure de gouvernance des entreprises et à leur impact sur le tissu économique local. Audacia applique une analyse du risque ESG de ses entreprises cibles, analyse qui entre en compte dans la décision finale d’investissement. Le respect de ces critères est un gage de croissance pérenne et un levier de création de valeur.

3 | Dans la gestion de ses participations

Audacia met en place un suivi régulier du progrès de ses participations en matière ESG, afin de les accompagner dans la création de valeur durable. Au cours d’évènements et de journées dédiées, Audacia entend sensibiliser ses entrepreneurs à l’importance d’une stratégie responsable de long terme.

slash audacia

Mise en conformité avec le règlement « Disclosure »

slash audacia

Le Règlement (UE) 2019/2088 du Parlement Européen et du Conseil du 27 novembre 2019 dit « Règlement SFDR », qui a été adopté par l’Union Européenne et qui entrera en vigueur le 10 mars 2021, met en avant la transparence en matière de durabilité, au niveau des entités et des fonds.

 

En effet, le Règlement SFDR concerne la « publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers », et couvre donc tous les acteurs – banques, assurances, sociétés de gestion, conseillers financiers, etc – proposant des services financiers au sein de l’Union Européenne. Ces acteurs publient ces informations sur leur site internet.

A ce titre, Audacia a mis en place plusieurs actions et procédures pour se trouver en conformité avec les obligations de transparence définies par le Règlement SFDR. Le présent document présente les mesures prises par Audacia relatives aux quatre obligations :

 

1 | Transparence sur la prise en compte des risques de durabilité (Article 3)

Conformément à l’article 3 du Règlement SFDR, les acteurs des marchés financiers publient sur leur site internet des informations concernant leur politiques relatives à l’intégration des risques en matière de durabilité dans leur processus de décision en matière d’investissement, en incluant les risques associés au changement climatique ainsi que sur les risques liés à la biodiversité.

Un risque en matière de durabilité est un événement ou une situation dans le domaine environnemental, social ou de la gouvernance qui, s’il survient, pourrait avoir une incidence négative importante, réelle ou potentielle, sur la valeur de l’investissement.

Audacia, dans le cadre de ses différentes activités (capital-développement et gestion d’actifs immobiliers), peut être amenée à réaliser des opérations dans des secteurs impliquant des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (« ESG »). Ces risques ESG, s’ils surviennent, peuvent en effet avoir des effets négatifs sur la valeur des entreprises et des actifs immobiliers. Ces derniers méritent donc d’être pris en considération au même titre que les indicateurs financiers traditionnels pour obtenir une vision plus complète de la valeur, du risque et de la performance potentielle des investissements.

Ainsi, le risque en matière de durabilité s’ajoute à la liste des autres risques préalablement identifiés et fait l’objet d’un suivi adéquat par Audacia. Plus précisément :

  • pour tous les investissements réalisés avant 2021, Audacia, dans le cadre du suivi des investissements, évalue par le biais d’un questionnaire envoyé à ses participations, (i) la prise de conscience des enjeux environnementaux associés à l’entreprise et à son secteur, (ii) la portée sociale de l’entreprise, de ses politiques RH et de sa capacité d’attraction, (iii) les préoccupations de bonne gouvernance de l’entreprise considérée. Ces engagements de reporting ESG n’ayant pas été contractualisés pour les investissements passés, la réponse à ce questionnaire reste facultative.
  • pour les investissements réalisés à partir de 2021 :
    – dans ce cadre de son activité de capital-développement, Audacia réalise un audit extra-financier (due diligence ESG) préalable à l’entrée au capital, afin d’estimer le niveau de risques en matière de durabilité. Tout au long de la vie de l’investissement, Audacia continue de suivre les indicateurs ESG et les risques associés grâce à des dispositions spécifiques intégrés dans les Pactes d’Associés.
    – dans le cadre de son activité de gestion d’actifs immobiliers, Audacia a fait le choix de développer des résidences de ‘coliving’, secteur de l’économie partagée aux effets bénéfiques en termes sociaux et environnementaux. Audacia encourage également ses partenaires promoteurs à construire dans le respect des normes environnementales.

L’exhaustivité des actions et procédures menées par Audacia à ce sujet peut être trouvée dans sa Politique ESG qui intègre les risques en matière de durabilité.

2 | Prise en compte des incidences négatives en matière de durabilité (article 4)

Conformément à l’article 4 du Règlement SFDR, les acteurs financiers doivent publier sur leur site Internet leur politique de diligence raisonnable relative aux principales incidences négatives des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité, ou à tout le moins, les explications des motifs pour lesquels elle ne prend pas en compte les incidences négatives en matière de durabilité, et le cas échéant, l’information indiquant si et quand elle prévoit de les prendre en compte (‘Comply or Explain’).

La mise en conformité avec cet article 4 suppose la publication de reporting sur la base du socle des 32 indicateurs harmonisés, tels que définis par le Joint Committee (cf. note de l’AMF).

Audacia ne tient pas compte des principaux impacts négatifs de ses décisions d’investissements sur les facteurs de durabilité. En effet, Audacia a initié sa démarche ESG depuis 2019 (signature des PRI) et n’est pas encore en capacité de mesurer selon le socle des 32 indicateurs, les incidences négatives de ses décisions d’investissement. Depuis sa création, Audacia a investi au capital de petites et moyennes entreprises (exclusivement en capital-développement et non en capital-transmission) dans le but de soutenir la croissance de ces entreprises et la création d’emplois, tout en pratiquant une politique d’exclusion de certaines activités (tabac, pornographie, armements,…), sans toutefois évaluer les incidences négatives de ses investissements relativement aux enjeux ESG. Depuis 2021, Audacia met en place des diligences ESG préalables à ses investissements.

3 | Actualisation de la politique de rémunération (Article 5)

Conformément à l’article 5 du Règlement SFDR, les acteurs des marchés financiers doivent inclure dans leur politique de rémunération des informations sur la manière dont celle-ci est compatible avec l’intégration des risques en matière de durabilité.

Audacia a fait évoluer sa politique de rémunération, afin d’encourager ses collaborateurs à prendre en compte les enjeux ESG et les risques en matière de durabilité dans le processus de décision d’investissement et dans le suivi des participations et des actifs.

Plus précisément, les rémunérations variables des collaborateurs de l’équipe d’investissement et des membres du comité d’investissement seront déterminées, en plus des critères initialement fixés par Audacia, en fonction de l’atteinte d’objectifs ESG et de durabilité. Ainsi, en cas de concrétisation d’un risque majeur en matière de durabilité, la rémunération variable du collaborateur concerné pourra être réduite.

4 | Transparence des produits sur la prise en compte des risques de durabilité (Article 6)

Conformément à l’article 6 du Règlement SFDR, les acteurs des marchés financiers doivent intégrer dans les documents précontractuels et constitutifs des véhicules gérés, si ceux-ci n’ont pas comme objectif principal la promotion de caractéristiques ESG et si leur objectif de gestion ne porte pas sur un investissement durable, la manière dont les risques en matière de durabilité sont intégrés ou non dans leurs décisions d’investissement.

Audacia a ainsi fait évoluer la documentation précontractuelle des véhicules qu’elle gère, afin d’y intégrer ces précisions.